« Jouons » la relation : un local de psychomotricité pour renforcer le lien parents-enfant

« Jouons » la relation : un local de psychomotricité pour renforcer le lien parents-enfant
Nous souhaiterions pouvoir aménager un local pour accueillir du matériel de psychomotricité et ainsi créer un espace parent-enfant lors des rencontres familiales organisées au service.
Un de nos objectifs de travail est l'apprivoisement et le renforcement du lien qui unit l'enfant à ses parents. Dans le cadre des rencontres que nous animons entre ceux-ci, nous avons recours à différents médias pour faciliter l'entrée en relation. Les jeux, les livres, la cuisine sont les moyens les plus utilisés. Pour aller encore plus loin, nous avons imaginé un espace relationnel centré sur le mouvement, la découverte, le toucher, l'encouragement, la réciprocité! Ces enfants, peut-être plus que les autres, ont besoin d'un parentage solide et de grandes doses d'empathie, de plaisir et de guidance.
La psychomotricité de type relationnel, qui met l'accent sur la construction ou le renforcement de relations au travers des interactions corporelles ludiques, peut être un antidote pour un passé commun douloureux et peut donner les expériences
nécessaires pour développer la confiance. Plutôt que de parler de ces engagements, le parent et son enfant peuvent les mettre en jeu dans une rencontre au sein de cet espace relationnel créé.

Planning du projet / période de réalisation
Nous aimerions que l'espace soit fonctionnel dès 2017 mais nous sommes dépendants du timing des corps de métier.

Description des activités de l'association
Le service de placement familial, ci-après dénommé le service, a pour missions
1° d'organiser l'accueil et l'éducation, par des particuliers, de jeunes qui nécessitent une aide spécialisée en dehors de leur milieu familial de vie;
2° d'organiser la sélection de particuliers pouvant accueillir des jeunes;
3° d'assurer la supervision ainsi que l'encadrement pédagogique et social des particuliers, y compris dans le cas où leur sélection n'a pas été opérée par le service;
4° de travailler au maintien des relations personnelles entrele jeune, ses parents, ses frères et soeurs, sauf si l'instance de décision estime qu'il n'est pas possible ou contraire à l'intérêt du jeune;
5° de mettre en oeuvre des programmes d'aide en vue de la réinsertion des jeunes dans leur milieu de vie d'origine, à l'issue de leur séjour en famille d'accueil, ou s'il échet toute solution alternative rencontrant l'intérêt du jeune.

Description du projet

Besoins couverts par votre projet répondant aux problématiques des bénéficiaires ? Soutien à la famille, soutien à la parentalité, protection de l'enfant, réintégration familiale, familles d’accueil, etc.
Tranche d'âge des bénéficiaires du projet ? 0-3 ans et 3-6 ans.
Nombre de bénéficiaires de votre projet ? Plus de 50 bénéficiaires.
Nature des difficultés des bénéficiaires du projet ? Il s’agit de répondre à la fois aux besoins des enfants mais aussi de leurs parents. Nous sommes convaincus qu’ils ont besoin et peuvent parvenir à « mettre en jeux » (enjeux !) ce qu’ils ne savent pas exprimer oralement ou dans des comportements spontanés les uns vis-à-vis des autres. De par leur histoire de vie, faite de ruptures et d'abandons, de négligences, et pour certains de maltraitances, les enfants  -parfois autant que leurs parents-  vivent des difficultés d'attachement, à être en lien, à acquérir une sécurité intérieure qui leur permettront de se développer et devenir des adultes responsables et confiants. Ils ont besoin de pouvoir revivre des ancrages, des moments de régression, d'exploration, de se sentir valorisés, estimés, accompagnés du professionnel et de leur parent.
Motivations du projet ?
- C'est un projet qui murit depuis longtemps au sein de notre asbl.
- Nous avons un local libre à disposition mais pas les fonds pour l'aménager.
- L’organisation « qualitative » des rencontres parents/enfant fait partie intégrante de nos missions et le personnel psychosocial du service a une expérience et des compétences pour ce type d’encadrement.
- En général, les Services de Placement Familial n’assurent pas eux-mêmes la prise en charge de cette « richesse » que représente la psychomotricité relationnelle. Nous envoyons beaucoup d’enfants vers des praticiens extérieurs.
Utiliser nos ressources pour offrir à notre public cette opportunité dans un cadre sécurisant qu’il connaît, avec des intervenants qu’il connaît, peut être un atout considérable !
Impacts durables du projet ?
L'aménagement du local et l'achat spécifique de matériel de psychomotricité est un acquis sur du long terme (à compléter, décorer par la suite mais de manière moins onéreuse) et c'est le point de départ pour ainsi proposer à nos bénéficiaires un espace qui leur est destiné, où leur relation est accompagnée, créée ou renforcée. Dans un cadre qui se veut sécurisant, accueillant et adapté!
Notre finalité est justement de pérenniser ce lien parent-enfant et cela a bien sûr un impact très encourageant sur leur devenir en tant que futur adulte de notre société. Ce projet est d'autant plus fiable qu'il peut également s'adapter au renforcement du lien enfant et famille d'accueil dans les situations où le lien parent-enfant ne peut se faire (de par leur absence ou leur problématique personnelle).
Dimension éducative du projet ?
Nous travaillons sur la reconnaissance de la place du parent qui au travers de notre accompagnement professionnel, de notre soutien, va être valorisé dans ses compétences parentales. La psychomotricité relationnelle peut être considérée comme un tiers,
un tremplin, qui va ouvrir le parent à une autre découverte de soi et du plaisir partagé avec son enfant. L'enfant qui joue avec son parent, qui se laisse aller, se lance des défis dans un cadre adapté peut ainsi renforcer ou créer un lien sécure qui va lui permettre de grandir, de prendre conscience de son schéma corporel, d’exprimer ses émotions, …

C'est donc un double objectif d'apprentissage : harmoniser l’enfant avec son corps, avec l’espace et le temps au travers de l’expressivité corporelle, tout en consolidant ce lien parent-enfant.